Nouveau Banana Pi W2 (BPI-W2), mini PC pour application de routeur, serveur multimédia ou NAS réseau à 77€

La nouveau mini PC Banana Pi BPI-W2 a été conçu spécifiquement pour les applications multimédia ou de stockage en réseau (NAS). Il est construit autour d’un processeur Quad Core Realteck RTD1296 combiné à 2Go de mémoire DDR4. Le système Linux pourra prendre place sur une carte SD ou plus surement sur la mémoire eMMC de 8Go. Le Banana Pi BPI-W2 dispose de toutes les connectivités attendues pour les applications visées. Double connexion Ethernet Gigabit, deux interfaces SATA, un emplacement M.2, un connecteur PCIe 1.1 et un connecteur PCIe 2.0. 

Caractéristiques du Banana Pi BPI-W2

Le Banana Pi BPI-W2 s’adresse clairement au marché professionnel ou à des applications de collecte de données embarquées qui nécessitent un volume de stockage important et un débit d’enregistrement robuste.

  • SoC : Processeur Quad Core Cortex A53 Realtek RTD1296 avec processeur graphique ARM Mali-T820 MP3
  • Mémoire 2 Go de RAM DDR4
  • Stockage
  • Vidéo
    • Sortie : HDMI 2.0a jusqu’à 4K @ 60 Hz, mini DP
    • Entrée : HDMI 2.0 jusqu’à 1080p60
    • Formats supportés : HDR, 10 bits HEVC / H.265 jusqu’à 4K@60fps, H.264 jusqu’à 4K@24 fps, VP9 jusqu’à 4K@30 fps, BDISO / MKV, etc …
  • E/S audio : HDMI, mini DP, prise audio 3,5 mm
  • Connectivités
    • 2x Gigabit Ethernet
    • Emplacement pour carte SIM (nécessite un modem mPCIe)
    • 1x USB 3.0
    • 2x USB 2.0
    • 1x USB de type C (aucune information concernant la prise en charge vidéo et si l’alimentation de la carte est possible)
  • Extension
  • Divers
    • Debogage : connecteur UART à 3 broches
    • Connecteur pour batterie RTC
    • Récepteur IR; en-tête
    • Connecteur audio in/out probablement pour le développement d’enceinte audio intelligente
    • Connecteur pour ventilateur
    • Boutons de mise sous tension et Reset
  • Alimentation : 12V/2A via un connecteur DCIN
  • Dimensions : 148 x 100,5 mm (identique au Banana Pi R2)

banana bpi w2 RTD1296 Development-Board

La documentation technique disponible sur cette page est encore partielle. Android 6.0 est actuellement supporté. D’autres distributions devraient être supportées ultérieurement si l’on en croit les images publiées sur la première page de la documentation, à savoir CentOS 64bits, Debian 9, Raspbian et Ubuntu 16.04. Pour le moment le Kernel Linux est supporté jusqu’à la version 4.1.35. A terme, le noyau 4.9 devrait être pris en charge.  La carte dispose enfin d’un slot pour carte SIM qui nécessitera un modem mPCIe pour fonctionner idéal pour avertir l’administrateur en cas de panne ou d’avarie sur le réseau.

Banana-Pi-BPI-W2

Pour le moment, les distributions Linux se sont pas encore prêtent, ni même disponibles au téléchargement. Si vous aimez l’aventure, vous pouvez commander la BPI-W2 sur la boutique AliExpress de Banana Pi au prix de 76,60€ + 23,16€ de frais de port, soit un total de 99,75€ pour la France.

Inscrivez-vous à la newsletter hebdomadaire

Aucun spam et aucun autre usage ne sera fait de votre email. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Promos à ne pas louper

4
Poster un Commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de
brazomyna

Dans le principe, ce genre de solution est intéressant sur le papier. Maintenant, je m’interroge sur la pertinence si on commence à comparer aux solutions sur architecture x86 (je pense notamment aux solutions à base d’Atom Z8350) qui fleurissent un peu partout, et qui finalement sont alignées sur cette tarification.

Parce qu’entre une carte dont le support des principales distributions linux en est encore au stade de l’aventure (sans parler du support d’autres OS, genre Windows, de la virtualisation, etc…), et une solution où on est certain que tout fonctionnera parfaitement, d’emblée, le choix penche en faveur du second.

My 2 cents.

Oui absolument, d’ailleurs je devrais aussi regarder de ce coté aussi.

brazomyna

Pour avoir les deux (en plusieurs exemplaires d’ailleurs), et pour avoir notamment utilisé les deux -entre autres- pour de la domotique, pour moi la conclusion c’est que: Le raspberry a un intérêt dans deux cas de figure précis: – soit on veut utiliser les PINs pour brancher des ptits trucs ; – soit on veut une solution mobile / en extérieur / … / qu’on peut donc alimenter sur batterie En dehors de ça, dès qu’on a plus en tête un projet ‘purement software’, et que ce sera de toute façon branché sur secteur, les solutions à base d’Atom à… Lire la suite »

Domotique et objets connectés à faire soi-même