Quel logiciel domotique Open Source utiliser pour vos projets DIY

Un très grand nombre de projets open source de logiciels domotique ont vu le jour ces dernières années. Il est difficile de tous les tester de façon rigoureuse et objective. Dans cet article, j’ai essayé de regrouper les logiciels domotique qui répondent à plusieurs critères qui me semblent importants si l’on développe soit même. Les voici :

  • Ce blog s’adressant en priorité à une communauté francophone, il doit être traduit en Français. Au minimum les interfaces de commande et de configuration.
  • L’idée initiale étant de proposer des projets à faire soi même (au maximum), le serveur doit pouvoir interagir (recevoir et envoyer des commandes) via un protocole de communication ouvert et supporté. Idéalement au moins un protocole parmi : MQTT, MySensors, RFLink, OpenZwave.
  • Etre supporté par une large communauté d’utilisateurs. Autant investir son temps (et son l’argent) dans un projet pérenne.
  • Etre simple d’accès. Mon objectif est de rendre accessible au plus grand nombre la domotique. Je préfère dans un premier temps mettre de coté les solutions nécessitant trop de programmation.

Les logiciels sont classés par ordre alphabétique.

Calaos

Calaos

Le projet Caloas est né en 2013 après la faillite de la société du même nom. Le code source est maintenant Open Source. Calaos peut être installé sur PC Intel ou Raspberry Pi (la liste complète). Calaos est constitué d’un serveur domotique, d’une interface web (très bien adaptée au tactile) ainsi q’une application mobile. Calaos supporte également les écrans tactiles ELO 1537L. Calaos reste encore très axé “milieu professionnel” et prend en charge les matériels suivants :

  • Automates Wago
  • IPX800
  • Interfaces DMX
  • Eco Device
  • Web API
  • 1Wire
  • X10
  • Zibase I/O
  • GPIO du RaspberryPI
  • Squeezebox
  • Caméra IP

La version 3 (l’article du blog en anglais) en cours de développement contient beaucoup de nouveautés très attendues et incontournables actuellement (dommage que le Z-Wave ou RFLink ne fassent pas partie de la liste) :

  • Support de MySensors
  • Open Lighting Architecture basée sur les interfaces DMX (https://www.openlighting.org/ola/)
  • Appareils génériques réseau. Generic LAN devices (Ping and WakeOnLan objects)
  • Direct KNX support (eibnetmux)
  • Eclairages Miligh 
  • USB Blinkstick
  • Eclairages Philips Hue

Calaos reste un projet à suivre de prêt. Espérons qu’il trouvera un plus large soutient en s’ouvrant à la communauté anglophone.

Site internet https://www.calaos.fr
Code source Github
Contributeurs 1
Forum https://www.calaos.fr/forum/
Documentation ou wiki https://www.calaos.fr/wiki/fr/start
Licence GPLv3

Domoticz

Domoticz a été lancé en 2012. Aujourd’hui, c’est un logiciel domotique qui est incontournable. Ce n’est pas le plus beau, le plus configurable ni le plus rapide, mais tout fonctionne simplement. Domoticz peut s’installer sur quasiment tous les systèmes (PC Windows, Raspberry, Linux, macOS, NAS). Il n’y a aucun plugin a ajouter dans Domoticz. Ce logiciel domotique gère beaucoup de matériels (la liste complète ici):

  • Radio 433 MHz
  • EnOcean
  • Z-Waves
  • Caméras IP
  • Lampes WiFi
  • Télécommandes Logitech
  • Ampoules Philips Hue
  • PIFace
  • Appareils USB

et de protocoles (la liste complète) dont en voici plusieurs adaptés au DIY

  • ESP8266 WiFi
  • RFLink
  • RFXCOM
  • MQTT
  • MySensors
  • OpenZwave
  • Apple HomeKit

Domoticz est accessible via une interface web, une application mobile iOS et Android mais on peut aussi interagir avec une application externe tel qu’ImperiHome (payante).

Pour découvrir ou aller plus loin, voici une série d’articles à lire sur Domoticz

Jeedom

Source : jeedom

Source : Jeedom

Jeedom qui est devenu en quelques années la référence des serveurs domotique francophones. Jeedom propose une version Open Source totalement gratuite et des box pré-configurées (Z-Wave, RFXCom, EnOcean) avec des services en ligne (sauvegarde, plugins officiels inclus…). La version Pro peut même être installée dans un boitier sur rail DIN directement dans votre armoire électrique. Cette solution permet à Jeedom de trouver un équilibre financier gage de pérennité. Vous pouvez toutefois installer Jeedom vous même sur un Raspberry Pi 3 par exemple (lire le tutoriel dédié) et installer les plugins dont vous avez besoin. Un grand nombre sont gratuits mais il faudra de temps en temps sortir sa carte bancaire (quelques euros) pour certains modules.

La force (qui fait aussi quelque fois sa faiblesse) de Jeedom et son architecture par plugins. Une communauté très active a développé un grand nombre (plus de 250) de composants additionnels en tout genre (Waze, S.A.R.A.H, Nest…).

L’application mobile associée est également disponible (4€) depuis cet été (le guide d’installation est ici). Elle fera l’objet d’un prochain article.

Site internet https://jeedom.fr
Code source https://github.com/jeedom/core
Contributeurs 38 (uniquement pour le coeur)
Forum https://www.jeedom.com/forum/
Documentation ou wiki https://www.jeedom.com/doc/

Entièrement en français et très complète

Pour découvrir ou aller plus loin, voici une série d’articles à lire sur Jeedom

Et les autres logiciels domotique !

Oui, il y en a beaucoup d’autres. Même s’il ne sont pas (ou que partiellement) disponible en Français, ce serait dommage de ne pas les suivre.

Home Assistant

homeassistant

Source : MySensors.org

Développé entièrement dans le language Python, Home Assistant peut être installé en deux lignes de commande sur n’importe quelle machine pouvant faire fonctionner ce language (Windows, Linux, macOS). Le Raspberry Pi est une plateforme toute destinée pour Home Assistant. Avec le WiFi de la version 3, c’est un vrai plaisir à installer et à utiliser. Une application mobile compagnon est en cours de développement. D’un simple hobby, Home Assistant est devenu en quelques année un projet majeur entouré d’une communauté très importante et active (presque aussi grande que celle d’OpenHAB). Même si toute la configuration doit se faire via des fichiers de configuration, le language employé (YAML), est très simple d’utilisation et de nombreux exemples sont disponibles (vous pouvez commencer ici).

 

Site internet https://home-assistant.io/
Code source https://github.com/home-assistant/home-assistant
Contributeurs 234
Forum https://community.home-assistant.io/
Documentation ou wiki https://github.com/openhab/openhab/wiki
Site de démo https://home-assistant.io/demo/

D’autres articles à lire sur Home Assistant

OpenHAB

openhab

Source : https://community.openhab.org/t/dashboard-ui-suitable-for-tablets/2329/49

OpenHAB reste un logiciel domotique majeur soutenu par une très grande communauté. Il dispose de son application mobile. Seule ombre au tableau, toute l’interface doit être programmée. Pas évident pour les débutants. Heureusement dans la prochaine version, il sera possible de tout configurer via une interface graphique. Compte tenu de son succès actuel, OpenHAB devrait encore plus s’imposer. Affaire à suivre…

Site internet http://www.openhab.org/
Code source https://github.com/openhab/openhab
Contributeurs 304
Forum https://community.openhab.org/
Documentation (wiki) https://github.com/openhab/openhab/wiki
Licence GPLv3

D’autres articles à lire sur OpenHAB

    D’autres à découvrir par vous même

    Encore beaucoup d’autres logiciels domotique Open Source à découvrir. En voici quelques-uns.

     

    domotiga DomotiGa

    1-Wire, Bluetooth, Cameras, FritzBox, Glatitude, KNX EIB, OpenTherm, Plugwise, RFXCom, X11, Z-Wave

    fhem FHEM

    MySensors

    freedomotic Freedomotic

    MySensors

    homidom HoMIDom

    MySensors

    mycontroller MyController.org

    MySensors

    openluup openLuup

    MySensors, Netatmo

    Source des images : MySensors.org

    Synthèse : et alors, lequel choisir ?

    Calaos Domoticz Home Assistant Jeedom OpenHab
    Interface en Français Oui Oui Partiellement* Oui Partiellement*
    Configuration via une interface Oui Oui Non Oui Non

    Pour v3

    Protocoles pour domotique DIY
    • MySensors
    Oui

    Pour v3

    Oui Oui Oui Oui
    • RFLink
    Non  Oui Oui Oui

    plugin payant 4€

    Oui
    • MQTT
     Non Oui Oui Oui Oui
    • OpenZwave
    Non Oui  Oui Oui Oui

    (*) Comme c’est à l’utilisateur de construire ses écrans à l’aide d’un language dédié (YAML pour Home Automation par exemple), il est possible d’avoir les libellés en Français. Le reste de l’interface reste en anglais.

     

    Difficile de faire un choix tranché. Calaos est un cas à part. Il n’est pas encore assez soutenu par une grande communauté mais la prochaine version devrait le rapproché du niveau des autres solutions. Si vous tenez absolument à tout avoir en Français, optez pour le Frenchi Jeedom ou Domoticz. Jeedom est plus moderne (et je trouve plus réactif) que Domoticz mais son système de plugin fait à la fois sa force et sa faiblesse : aucun support sur les plugins non officiels, certains sont payants (quelques euros bien mérités par les développeurs). Home Assistant et OpenHAB sont clairement destinés à des anglophones qui n’hésiterons pas à passer du temps pour développer leurs interfaces.

     

    Et vous, quel logiciel domotique Open Source (ou pas) utilisez-vous ?
    • Proposer une autre réponse

     

     

    Inscrivez-vous à la newsletter hebdomadaire

    Aucun spam et aucun autre usage ne sera fait de votre email. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

    Promos à ne pas louper

    Donnez votre avis

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Domotique et objets connectés à faire soi-même