Domotique et objets connectés à faire soi-même

Installer Raspbian sur Raspberry Pi Zero W sans écran ni clavier, configuration WiFi

Meilleur deal à : ebay.fr

Le Raspberry Pi Zero WH (version intégrant le WiFi) est équipé de deux ports USB au format micro-USB ainsi qu’une sortie vidéo mini HDMI. L’emploi de ces connecteurs permet de rendre le Pi Zero W très compact – 4,7mm d’épaisseur sans le GPIO – mais rend dans le même temps l’installation de Raspbian un peu plus compliquée pour les néophytes.

 

Tutoriel actualisé le 19 mai 2020

Il est possible de connecter un clavier à l’aide d’un adaptateur micro USB / USB ainsi qu’un écran à l’aide d’un adaptateur mini HDMI mais cela augmente le prix de revient de l’ensemble. Heureusement, la fondation a prévu un mécanisme qui permet d’installer Raspbian sans clavier ni écran grâce à la connexion WiFi du Raspberry Pi Zero WH.

Cette méthode d’installation fonctionne sur tous les modèles de Raspberry Pi

Matériel nécessaire

Le Raspberry Pi Zero W est disponible en 2 versions :

Avec uniquement 512MB de RAM, le système d’exploitation sollicite énormément la carte microSD sur laquelle est installée la distribution Raspbian (linux). Optez pour une carte micro SD de qualité de type SDHC offrant une vitesse d’écriture minimale de 90MB/s (norme V90 ou équivalente). Ce sont généralement des cartes destinées aux camescopes numériques.

Récupérer l’image de Raspbian

Allez sur le site officiel de la fondation et téléchargez l’image de la dernière distribution stable de Raspbian.

Téléchargez l’image compressée au format ZIP de la version Lite. 

N’utilisez pas Pi Imager pour installer Raspbian sur la carte micro-SD

Préparer la carte SD

Utilisez Etcher pour installer l’image de Raspbian sur la carte microSD. Suivez ce guide qui explique toutes les étapes si vous ne connaissez pas Etcher.

A la fin de l’installation, la carte microSD est automatiquement éjectée. Il ne faut pas l’insérer dans le Raspberry Pi à ce stade. Insérez la de nouveau dans le lecteur de votre ordinateur.

Configurer le WiFi et la connexion SSH

A la fin de l’opération de copie, Etcher vous propose d’éjecter la carte SD. Si ce n’est pas le cas, faites-le puis insérez celle-ci de nouveau dans le lecteur. Ouvrez le gestionnaire de fichier (ou le Finder sur macOS). Sélectionnez le périphérique nommé boot .

La fondation a prévu un mécanisme qui permet d’activer la connexion SSH et configurer le WiFi au premier démarrage du système. Il suffit de créer deux fichiers de configuration spécifiques à la racine de la carte SD.

Activer la connexion SSH

Depuis la version Pixel de Raspbian en décembre 2016, la connexion SSH est désactivée par défaut. C’est d’ailleurs cette faille de sécurité qui a été exploitée par le Trojan Linux.MulDrop.14. Pour activer le SSH, il suffit de créer un fichier nommé ssh à la racine.

Activer la connexion WiFi

Créer un nouveau fichier appelé wpa_supplicant.conf . Collez puis modifiez l’identifiant de votre réseau WiFi (SSID) et le mot de passe (PWD).

ctrl_interface=DIR=/var/run/wpa_supplicant GROUP=netdev
update_config=1
country=FR

network={
  ssid="SSID"
  psk="PASSWORD"
  key_mgmt=WPA-PSK
}

Vérifiez bien la présence de deux fichiers à la racine de la carte SD. Vérifiez bien les paramètres de connexion au réseau WiFi. Ejectez la carte SD de votre ordinateur.

Premier démarrage

Insérez la carte de SD dans le lecteur et mettez le Raspberry Pi Zero W sous tension. Le connecteur d’alimentation est le connecteur micro-USB situé à coté du connecteur caméra.

Le démarrage dure environ une minute. Vous pouvez suivre le chargement du système à l’aide de la led verte située à coté du connecteur d’alimentation. Elle clignote durant le chargement puis s’allume en continue une fois que Raspbian est chargé.

Comment trouver le Pi Zero sur le réseau ?

Le Pi Zero est maintenant démarré. Maintenant il faut le trouver sur le réseau. Il existe plusieurs moyens à notre disposition.

A l’aide du routeur

La première solution consiste à se connecter à l’aide de l’adresse IP attribuée par le routeur. Pour cela, connectez-vous à l’interface d’administration de votre routeur.

A l’aide d’un scanner réseau (Angry IP)

Il existe de nombreux scanners réseau. Vous pouvez par exemple utiliser Angry IP Scanner, un projet Open Source qui fonctionne sur Windows 32-bit et 64-bit, Linux 32-bit et 64-bit et macOS. La version macOS nécessite l’installation de Java 7 pour fonctionner.

A l’aide du hostname

Raspbian diffuse un nom de machine sous la forme raspberrypi.local. Si plusieurs Raspberry Pi sont présents sur le même réseau, un numéro incrémental est automatiquement ajouté au hostname comme ceci

raspberrypi-NUM.local

Angry IP Scanner récupère le hostname dans la 3ème colonne mais celui-ci n’est pas correct ! Il est préférable d’utiliser le routeur. En SSH, on se connecte au Pi Zero comme ceci

ssh pi@raspberrypi-2.local

Modifier le nom de machine (hostname) attribué par défaut

Il est possible de modifier le nom de machine attribué par défaut par Raspbian. Commencez pour ouvrir le fichiers hosts avec nano

sudo nano /etc/hosts

Le fichier de configuration ressemble à ceci

127.0.0.1       localhost
::1             localhost ip6-localhost ip6-loopback
ff02::1         ip6-allnodes
ff02::2         ip6-allrouters

127.0.1.1       raspberrypi <==

Remplacez raspberrypi par le nom de machine souhaité

Attention, le nom de machine ne doit comporter aucun espace, ni caractères spéciaux, ni caractères accentués)

Enregistrez avec Ctrl + X puis O (ou Y).

Maintenant ouvrez le fichier hastname et remplacez raspberrypi par le même nom de machine que précédemment.

sudo nano /etc/hostname

Enregistrez et exécutez cette commande pour appliquer les changements

sudo /etc/init.d/hostname.sh

Enfin redémarrer le système

sudo reboot

Mettre à jour le système

Au premier démarrage, il est préférable de mettre à jour le système. Linux est mis à jour en permanence. Commencez par mettre à jour les dépendances de la version actuelle du système

sudo apt update

Puis mettez le à jour le système

sudo apt upgrade

Lorsque la fondation publie une nouvelle distribution, exécutez la commande sudo apt dist-upgrade pour l’installer.

Modifier le mot de passe par défaut

Il est fortement conseillé de modifier le mot de passe par défaut.

En effet, c’est la second faille utilisée par le Trojan Linux.MulDrop.14 pour se propager à tous les Raspberry Pi connectés au réseau local !

Pour cela, exécutez la commande passwd  et suivez les consignes.

Eteindre à distance le Raspberry Pi

Dernier conseil, ne débranchez jamais le câble d’alimentation sans avoir arrêté le système. C’est le meilleur moyen de casser votre carte SD ! Pour arrêter le système, il existe plusieurs commandes Linux

Vous pouvez utiliser la commande sudo halt ou sudo poweroff, deux commandes assez faciles à mémoriser.

Après l’extinction de la Led d’activité, attendez encore 5 secondes.

 

Retrouvez les commandes Linux les plus utiles pour exploiter tout le potentiel de votre Raspberry Pi en SSH dans ce guide pratique.

 

Mises à jour

[15/05/2020] – Comment modifier le hostname

[17/09/2017] – Modification du fichier wpa_supplicant.conf. Merci à Stéphane

 

 

Avez-vous aimé cet article ?
[Total: 1 Moyenne: 5]
Exit mobile version