Accueil | Arduino | Les capteurs MQ : détecter les gaz, polluants et fumées

Les capteurs MQ : détecter les gaz, polluants et fumées

Les capteurs MQ sont des capteurs physicochimiques permettant de détecter une grande variété des gaz, polluants et fumées dans l’atmosphère. Ce tableau liste les principales informations techniques et renvoie vers les documentations techniques ainsi que les instructions de calibration trouvées sur internet. Si vous en avez trouvé d’autres, n’hésitez pas à me le noter dans les commentaires ou via le formulaire de contact. Il existe des kits économiques (environ 45 euros) si vous avez plusieurs projets DIY en tête.

Remarque. Avant de fonctionner et délivrer une mesure correcte, certains capteurs doivent être préchauffées. C’est le cas par exemple des MQ-131, MQ-135, MQ-137 qui nécessitent 24h de préchauffage. Le MQ-137 nécessite même 48h.
Vous trouverez également certains capteurs “nus”, c’est à dire qu’il faudra vous occuper vous même de l’intégration électronique.
Attention, n’utilisez pas ce détecteur pour réaliser des applications pouvant mettre en danger la sécurité des personnes (applications médicales, industrielles…)
Attention. Le capteur chauffe après quelques minutes d’utilisation. C’est normal, c’est le principe même de fonctionnement de tous les capteurs physicochimiques. Tenez en compte dans la conception de votre projet.
CapteurSensible àPréchauffage*Documentation techniqueCalibrationExemple
MQ-2Méthane, Butane, GPL et fumées48hConsulterLire
MQ-3Alcool, Ethanol et fumées24hConsulterConsulter l’article de nootropicdesign (en anglais)
MQ-4Méthane (CH4). De 300 à 10000 ppm48h Consulter
MQ-5Gaz naturel, GPL. De 300 à 50000 ppm. Temps de réponse inférieur à 10s24h Consulter
MQ-6GPL, butane. De 200 à 10000 ppm48 Consulter
MQ-7Monoxide de carbone (CO). De 20 à 2000 ppm48h Consulter
MQ-8Hydrogène. De 100 à 10000 ppm24h Consulter
MQ-9Monoxyde de carbone, méthane (CH4) Consulter Consulter l’article de seeedstudio
MQ131Ozone Consulter
MQ135Qualité de l’air24h ConsulterLire
MQ136 Sulfure d’hydrogène gazeux (H2S). De 1 à 1000 ppm24h Consulter
MQ137Ammoniac. De 5 à 500ppm Consulter
MQ138Benzène, Toluène, Alcool, Acetone, Propane, Formaldehyde, Hydrogène. De 10 à 1000ppm sauf pour NH3, de 10 à 3000 ppm 24h Consulter
MQ214Méthane (de 3000ppm à 20000ppm),GPL et propane (500ppm à 10000ppm, butane (500ppm à 10000ppm) 24h Consulter
MQ216Gaz naturel, gaz de houille, Propane, CH4 24h Consulter
MQ303AAlcool, Ethanol, fumées + 48h ConsulterLire
MQ306AGPL, butane

Identique au MQ-6 mais avec une tension de chauffage plus basse (0.9V)

 + 48h Consulter
MQ307AMonoxyde de carbone (CO)

Identique au MQ-7 mais avec une tension variant de 0.2 à 0.9V

 + 48h Consulter
MQ309AMonoxyde de carbone, gaz inflammables

Identique au MQ-9 mais avec une tension variant de 0.2 à 0.9V

 + 48hConsulter
  • Avant de pouvoir utiliser le capteur pour réaliser des mesures, vous devez laisser fonctionner le capteur sous tension un certain temps. En général entre 24h et 48h.

Recommandations concernant l’utilisation des capteurs MQ dans vos projets DIY

Les capteurs MQ sont des capteurs physico-chimiques. Le capteur est constitué par une électronique chauffante dont la résistance électrique varie en fonction de la présence d’un polluant dans l’atmosphère. La résistance dépend également de la température et du taux d’humidité dans la pièce. Pour obtenir une mesure (assez) fiable, il doivent atteindre une température de fonctionnement ce qui oblige à les alimenter en permanence.

Ils ne sont pas adaptés à des projets fonctionnant sur batterie. Il ne faut pas mettre en veille l’Arduino ou l’ESP8266. Pour des projets à base d’ESP8266, alimentez le capteur en 5V. La plupart des capteurs peuvent fonctionner sur une alimentation 3,3V mais le détecteur ne pourra pas atteindre sa température de fonctionnement. Dans ce cas, vous pouvez utiliser les capteurs MQ306A, MQ307A et MQ309A qui supportent une alimentation plus basse (0,2 à 0,9V).