Blynk : installer un serveur local privé sur Orange Pi sous Armbian (Ubuntu 16.04LTS)

Dans le tutoriel précédent, nous avons vu comment installer le serveur local Blynk sur un Raspberry Pi 3. Dans ce tutoriel nous allons installer le serveur Blynk sur un Orange Pi Plus 2e fonctionnant sous Armbian basé sur Ubuntu Xenial 16.04LTS. L’Orange Pi+ 2e est plus puissant que le Raspberry Pi 3. Il dispose surtout de 2Go de RAM et 16Go de mémoire eMMC plus fiable et plus rapide que les cartes SD.

Vérifier la version de Java installée

Blynk a besoin de Java 8 pour fonctionner. Armbian 5.24 embarque Java 5, plus particulièrement la version 5.4.0. Pour vérifier la version de Java installée sur votre système, exécutez la commande suivante

Si vous êtes dans ce cas, vous devez déjà mettre à jour Java. Suivez ce étapes qui ont été détaillée ici.

Durant l’installation, vous aurez deux messages à valider

armbian install java 8

armbian install java 8 blynk server

Après la mise à jour, la version 8 de Java devrait être installée

Installation et configuration du serveur Blynk local

Placez vous dans le répertoire ou vous voulez installer Blynk puis téléchargez le fichier jar du serveur

C’est terminé !

Configuration du serveur (fichier server.properties)

Le premier fichier de configuration à créer est server.properties. Récupérez un fichier de base sur GitHub ici. Outre les dossiers de destination des fichiers, vous allez pouvoir modifier les ports de communication. C’est particulièrement important si vous avez installé un serveur domotique (ou un autre logiciel) qui utilise les mêmes ports que le serveur local Blynk. Par exemple, par défaut le port http (et web socket) est le 8080. Si vous utilisez Domoticz, ça va coincer. Vous pouvez utiliser le port 8082 à la place.



Blynk dispose d’une interface de gestion accessible depuis un navigateur internet. Par défaut cette interface n’est accessible que depuis l’ordinateur le raspberry Pi sur lequel est installé le serveur. Si vous voulez pouvoir y accéder depuis n’importe quel ordinateur du réseau local, modifiez le paramètre allowed.administrator.ips  qui se trouve en fin de fichier comme ceci

Enregistrez le fichier server.properties dans le même dossier que le serveur.

Configuration du compte email (fichier mail.properties)

Le second fichier de paramètre à créer est le fichier mail.properties qui permet d’envoyer les Tokens pour le code Arduino. Créez un nouveau fichier de configuration nommé mail.properties et enregistrez dans le même dossier que le serveur. Voici un exemple de fichier de configuration pour gmail.

Démarrage du serveur

Démarrer manuellement le serveur

Pour démarrer le serveur, exécutez la commande suivante

On passe en paramètre le chemin du répertoire des données ( -dataFolder). Le serveur démarre en une dizaine de secondes.

Pour arrêter, faites la combinaison de touche CTRL+C.

Démarrer le serveur Blynk au démarrage d’Armbian

Pour démarrer le serveur automatiquement au démarrage, il suffit d’exécuter la commande de lancement en lui ajoutant & à la fin de la commande. Cela donne

Si ça ne fonctionne pas, éditez le crontab

Allez à la fin du fichier et ajoutez la commande suivante. N’oubliez pas de modifier le chemin pour qu’il corresponde à votre répertoire d’installation.

Le serveur Blynk fonctionne maintenant à l’identique, comme sur n’importe quelle autre système (Windows, macOS, Raspberry Pi). Suivez le tutoriel précédent pour commencer à utilise Blynk et attribuer une énergie illimitée à votre compte utilisateur.

  • Modèle
  • SoC
  • RAM
  • Stockage eMMC
  • Ports USB
  • GPRS (2G)
  • WiFi
  • Bluetooth
  • Certifié CE/FCC
  • Connecteur (!non compatible Raspberry Pi)
  • Accessoires
  • Meilleur prix

Inscrivez-vous à la newsletter hebdomadaire

Aucun spam et aucun autre usage ne sera fait de votre email. Vous pouvez vous dés inscrire à tout moment.

Comparateur de prix

Bons plans

Les offres suivantes se terminent bientôt. Utilisez le coupon indiqué pour profiter du prix promo

Projets DIY - Domotique et objets connectés à faire soi-même