Domotique et objets connectés à faire soi-même

RetroPie ou RecalBox, astuces et réglages avancés d’EmulationStation et RetroArch

Je vous propose dans cet article un récapitulatif de quelques astuces et réglages pour exploiter à fond toutes les fonctions de RetroPie ou de Recalbox. Les deux logiciels sont basés sur EmulationStation (en gros, EmulationStation est utilisé pour gérer l’interface de la console) et RetroArch qui fait fonctionner les émultateurs des consoles. On dispose de fonctions modernes bien pratiques pour jouer. Rembobinage (rewind), capture d’écran (screenshot), sauvegarde et rechargement de parties (State) … Si vous avez d’autres astuces, n’hésitez pas à les partager avec nous dans les commentaires.

Activer le partage de fichier Samba : installation facile des ROMs et fichiers de configuration

La première chose à faire et d’activer le partage de fichier Samba. Vous aurez plus facile de modifier les fichiers de configuration et installer de nouvelles ROMs (bien que je trouve l’interface WEB très pratique et plus fiable). Allez dans le menu des réglages puis sélectionnez RetroPie Setup (A)

Ouvrez le menu Configuration / tools

Descendez dans la liste pour trouver l’option samba  – Configure samba ROM shares

Sélectionnez Install RetroPie Samba shares. A la première installation, tous les packages nécessaires seront installés automatiquement. Attendez la fin de l’installation sans l’interrompre.

De retour au menu, activez le partage en sélectionnant Restart Samba service. Normalement, le RetroPie devrait apparaître sur votre ordinateur. Si ce n’est pas le cas, redémarrez Raspbian.

Maintenant depuis le Finder sur macOS ou l’Explorateur de fichier sur Windows vous pouvez accéder aux dossiers partagés de RetroPie

Installer le bureau Pixel Desktop

Si vous avez installé RetroPie depuis l’image officielle ou sur la distribution Raspbian Lite, il est possible d’installer le bureau graphique Pixel très simplement. Allez dans le menu de réglage puis sélectionnez RetroPie Setup 

Ouvrez le menu Configuration / Options

Descendez jusqu’à l’option raspbiantools – Raspbian related tools

Sélectionnez l’option Install Pixel desktop environnement. Le script d’installation s’occupe de tout !

De retour sur RetroPie, allez dans le menu PORTS. Vous allez y trouver une nouvelle option DESKTOP qui vous permet de lancer Pixel directement depuis RetroPie ! Pour revenir à la console, sélectionnez Shutdown (éteindre) puis logout (déconnexion).

Lisez ensuite l’article 10 logiciels indispensables pour le Raspberry Pi 3 qui explique comment installez les logiciels habituels sur Raspbian manuellement. Synaptic Package Manager, VNC, VLC Player, client BitTorrent Deluge, LibreOffice, Mathematica, Wolfram Alfa, Thonny Python, Node-RED, Scratch 2, IDE Arduino par exemple

Installer l’interface d’administration Web (retropie-manager)

C’est la méthode que je vous conseille d’utiliser. Au moins vous n’aurez pas à vous soucier du répertoire d’installation des ROMs et des BIOs. Recalbox est livré avec une interface web qui permet de gérer facilement de nombreuses options de la console. Retropie a repris une partie du travail. L’interface doit être installée manuellement depuis le gestionnaire d’installation. Allez dans le menu des réglages puis sélectionnez RetroPie Setup (A)

Ouvrez le menu Manage packages

Sélectionnez l’option Manage experimental packages

Descendez en bas de la liste pour trouver le package RetroPie-Manager

Sélectionnez Install from source

A la fin de l’installation, allez dans le menu Configuration / Options

Puis Start RetroPie-Manage now pour démarrer l’interface web. Profitez-en pour activer le lancement de l’interface WEB au démarrage de la console e choisissant l’option Enable RetroPie-Manager on Boot

Ouvrez un navigateur internet et saisissez l’adresse IP du Raspberry Pi suivi du port :8000. L’interface WEB pour RetroPie est assez restreinte. Elle permet surtout de surveiller les ressources de la console (charge CPU, espace disponible), modifier les fichiers de configuration de retroarch et autostart (configuration que l’on peut aussi faire depuis le menu de la console), ajouter des Bios et des Roms (que je vous conseille d’utiliser à la place du partage de fichier Samba).

L’interface WEB de Recalbox est beaucoup plus puissante. Elle permet de gérer les manettes, de faire des captures d’écran (screenshot), d’ajuster les réglages audio et de redémarrer EmulationStation après l’installation de nouvelles Roms (c’est aussi possible depuis le menu de la console).

Le fichier de configuration es_settings.cfg

Tous les réglages d’EmulationStation peuvent être modifiés manuellement depuis le fichier es_settings.cfg qui se trouve dans le répertoire (caché) d’Emulation Station dans votre dossier utilisateur. Pour y accéder, ouvrez une connexion SSH ou depuis le menu PORT de Retropie, lancez Pixel puis exécutez

sudo nano ~/.emulationstation/es_settings.cfg

C’est un fichier XML de la forme clé / valeur (value). Voici le fichier de configuration par défaut

<?xml version="1.0"?>
<bool name="BackgroundJoystickInput" value="false" />
<bool name="CaptionsCompatibility" value="true" />
<bool name="DrawFramerate" value="false" />
<bool name="EnableSounds" value="true" />
<bool name="MoveCarousel" value="true" />
<bool name="ParseGamelistOnly" value="false" />
<bool name="QuickSystemSelect" value="true" />
<bool name="SaveGamelistsOnExit" value="true" />
<bool name="ScrapeRatings" value="true" />
<bool name="ScreenSaverControls" value="true" />
<bool name="ScreenSaverOmxPlayer" value="true" />
<bool name="ShowHelpPrompts" value="true" />
<bool name="ShowHiddenFiles" value="false" />
<bool name="SlideshowScreenSaverCustomImageSource" value="false" />
<bool name="SlideshowScreenSaverRecurse" value="false" />
<bool name="SlideshowScreenSaverStretch" value="false" />
<bool name="SortAllSystems" value="false" />
<bool name="StretchVideoOnScreenSaver" value="false" />
<bool name="UseCustomCollectionsSystem" value="true" />
<bool name="VideoAudio" value="true" />
<bool name="VideoOmxPlayer" value="false" />
<bool name="hideQuitMenuOnKidUI" value="false" />
<int name="MaxVRAM" value="80" />
<int name="ScraperResizeHeight" value="0" />
<int name="ScraperResizeWidth" value="400" />
<int name="ScreenSaverSwapImageTimeout" value="10000" />
<int name="ScreenSaverSwapVideoTimeout" value="30000" />
<int name="ScreenSaverTime" value="300000" />
<string name="AudioDevice" value="Speaker" />
<string name="CollectionSystemsAuto" value="" />
<string name="CollectionSystemsCustom" value="" />
<string name="GamelistViewStyle" value="automatic" />
<string name="OMXAudioDev" value="both" />
<string name="PowerSaverMode" value="disabled" />
<string name="Scraper" value="TheGamesDB" />
<string name="ScreenSaverBehavior" value="dim" />
<string name="ScreenSaverGameInfo" value="never" />
<string name="SlideshowScreenSaverBackgroundAudioFile" value="/home/pi/.emulationstation/slideshow/audio/slideshow_bg.wav" />
<string name="SlideshowScreenSaverImageDir" value="/home/pi/.emulationstation/slideshow/image" />
<string name="SlideshowScreenSaverImageFilter" value=".png,.jpg" />
<string name="StartupSystem" value="" />
<string name="ThemeSet" value="carbon" />
<string name="TransitionStyle" value="fade" />
<string name="UIMode" value="Full" />
<string name="UIMode_passkey" value="uuddlrlrba" />

Il existe trois modes d’affichage du menu d’EmulationStation (Full, Kiosk, Kid). Le menu KID est ultra-simplifié. Il n’y a aucun moyen de repasser au menu Full. Si la situation vous arrive, pas de panique, modifiez la clé UIMode et indiquez Full. Redémarrez la console pour retrouver le menu par défaut.

Accéder au menu RetroArch depuis un jeu, combinaison des touches

A n’importe quel moment, utilisez la combinaison de boutons SELECT + X pour ouvrir le menu RetroArch. Le menu rapide (Quick Menu) apparaît. Ce qui nous intéresse le plus ici, c’est la possibilité de sauvegarder la partie ou d’en recharger une. Pour cela, on dispose d’autant de slot qu’on le souhaite (à condition de s’en souvenir !). Le bouton A permet de sélectionner, valider. B pour revenir au menu précédent (Back)

Les autres combinaisons de boutons/touches

Il est possible d’attribuer ses propres combinaisons de boutons et de touches. Certaines fonctions nécessitent qu’un clavier USB soit connecté à la console. Par exemple pour la capture d’écran ou le rembobinage d’une partie de jeu. Voici les combinaisons pré-configurées par défaut :

Si vous voulez modifier les touches, convoquez le menu RetroArch (SELECT + X) puis appuyer sur B pour aller au menu complet

Ensuite allez dans le menu Settings

Puis Input

Enfin le menu Input Hotkey Binds. Sélectionnez l’option à modifier puis appuyez sur la touche du clavier pour définir le raccourci.

Activer le rembobinage (rewing)

La fonction rembobinage semble désactivée par défaut. La combinaison de touche (SELECT + R) est définie mais le rembobinage n’est pas démarré.

Connectez vous au Raspberry Pi en SSH (lisez ce tutoriel si vous ne savez pas comment faire) ou depuis le partage réseau. Ouvrez le fichier retroarch.cfg qui se trouve dans le répertoire /home/pi/Retropie/configs/all . Trouvez la ligne rewind_enable et mettez le paramètre à true comme ceci

rewind_enable = "true"

Redémarrez la console.

Ensuite depuis n’importe quel jeu vous pouvez utiliser la combinaison SELECT + R pour rembobiner le jeu. La console rembobine jusqu’à ce que la touche R soit relâchée.

Faire une capture d’écran en jouant (screenshot)

RetroArch (qui fait fonctionner les jeux sur Recalbox et RetroPie) dispose d’une fonction de capture d’écran intégrée. Par défaut, il suffit de faire la combinaison SELECT + F8. Les images sont enregistrées par défaut dans le répertoire /home/pi/Retropi/configs/all/retroarch/screenshots . Le répertoire configs est partagé sur le réseau local avec Samba.

Vous pouvez modifier le répertoire de destination (attention, il faudra modifier la configuration de Samba pour qu’il soit accessible sur le réseau local en WiFi). Convoquez RetroArch (SELECT+X) puis B pour aller au menu principal. Sélectionnez l’option Settings

Modifiez le chemin vers l’option Screenshot. Vous pouvez également indiquer le chemin dans le fichier retroarch.cfg en modifiant le paramètre screenshot_directory. N’oubliez pas de relancer la console pour activer les changements.

Capturer les écrans en dehors des jeux (ou les menus de RetroArch)

Maintenant, en dehors des jeux, EmulationStation ne propose pas de fonction de capture d’écran. Vous pourrez en avoir besoin si vous voulez faire des tutoriels ou envoyer un réglage à un ami. Par faire des captures d’écran

bien pratique depuis l’interface WEB. Ce n’est pas le cas pour RetroPie. Il existe la possibilité d’associer un bouton ou une touche au clavier depuis Retro Arch mais rien ne semble prévu du coté d’Emulation Station. Sur le forum de RetroPie, un utilisateur a suggéré d’utiliser le logiciel raspi2png qui fait très bien ce travail. Impossible par contre d’associer une Hotkey pour prendre des captures d’écran lorsqu’on joue. Clonez le projet puis copiez raspi2png dans le dossier usr/local/bin pour le rendre accessible depuis le Terminal.

git <span class="hljs-keyword">clone</span> https:<span class="hljs-comment">//github.com/AndrewFromMelbourne/raspi2png
<code class="hljs bash">sudo cp <span class="hljs-_">-a</span> raspi2png/raspi2png /usr/<span class="hljs-built_in">local</span>/bin 

Placez vous dans le dossier splashscreens par exemple qui est partagé via samba sur le réseau local (cd ~/Retropie/splashcreens/) puis exécutez la commande raspi2png en changeant le nom de l’image

<span class="hljs-selector-tag">raspi2png</span> <span class="hljs-selector-tag">-p</span> <span class="hljs-selector-tag">retropiescreenshot</span><span class="hljs-selector-class">.png</span>

Avez-vous aimé cet article ?
[Total: 0 Moyenne: 0]
Quitter la version mobile