Armbian, distribution linux ultime pour cartes de développement ARM (pour ceux qui n’aiment pas la framboise !)

En quelques années, Armbian est devenu la distribution Linux incontournable pour les cartes de développement à base de SoC ARM. Même si le Raspberry Pi 3 reste la star incontournable des mini-PC, il y existe beaucoup d’autres alternatives. Orange Pi, Nano Pi de Friendly ARM, Olimex, Pine64

 

Petit rappel sur Armbian

Le projet Armbian est développé par 9 développeurs principaux dont voici le profil Github Igor Pečovnik, Mikhail, Thomas Kaiser, Tony, Oleg, Miouyouyou, Gauthier Provost, Martin Ayotte, Karabek et d’autres contributeurs ponctuels.

La distribution Armbian est dédiée aux cartes de développement à base de processeur ARM (pour l’essentiel). Armbian s’occupe de préparer la distribution, de réaliser les adaptations techniques et les tests nécessaires pour certains fabricants. Le plus gros contributeur est sans doute Orange Pi.

Armbian est livré sous la forme d’une image ISO à copier sur une carte microSD (de classe 10 de préférence) à l’aide du logiciel Belana Etcher par exemple.

Il est aussi possible de fabriquer sa propre image du système, j’avais d’ailleurs écrit un tutoriel en 2017 sur le sujet (et là je prend conscience que le temps passe vite 😕 ).

Versions disponibles

Auparavant, il est possible de choisir entre la version serveur (la version minimale sans interface graphique) et la version Desktop (avec environnement graphique XFCE). Probablement pour réduire la bande passante et les coûts de fonctionnement de son site internet, il n’y a plus que la version serveur disponible. L’image du système pèse environ 250 Mo.

Il est très facile ensuite d’installer une interface graphique. Suivez ce tutoriel par exemple pour installer le bureau XFCE.

Prêt à vous lancer dans l’aventure des objets connectés, voici de quoi bien débuter !

Armbian Stretch ou Bionic ?

Armbian, tout comme Raspbian est construit sur la base de Debian, une distribution de référence Linux. Sur cette base les développeurs viennent y ajouter les librairies et les drivers pour faire fonctionner les différents matériels spécifiques à la carte : CPU, GPU, GPIO, carte réseau (WiFi, Bluetooth, 2G), support mémoire eMMC…

La version Stretch est la version stable actuelle. La version Bionic est la future version stable. Cela ne veut pas dire que rien ne fonctionne. Cela veut simplement dire que certaines librairies sont en cours de développement et qu’il peut y avoir des problèmes. Le mieux est d’installer Stretch.

Pourquoi choisir autre chose que le Raspberry Pi ?

La force de la fondation Raspberry Pi est d’avoir su créer tout un écosystème autour de sa carte de développement. Le GPIO est parfaitement supporté. On trouve des cartes d’extension et les librairies nécessaires pour faire à peu tout ce qui nous passe par la tête. Les caméras CSI sont d’excellente qualité. Bref, c’est presque un monde parfait !

Oui mais le Raspberry Pi a aussi quelques défauts :

  • Le cycle d’évolution est assez long. Pour rester à prix constant (et très bas), la fondation doit attendre que les prix des composants baissent. Donc pas d’USB 3 et pas de mémoire flash eMMC 😥
  • Les performances restent modestes. Le CPU est assez musclé pour faire fonctionner un serveur domotique mais on arrive vite aux limites pour un usage bureautique. Le Raspberry Pi risque donc de rester un bon moment cantonner à l’apprentissage et à la bidouille.
  • L’utilisation d’une carte micro SD pour faire fonctionner Raspbian est une excellente idée pour faire baisser le prix du Raspberry Pi, mais c’est aussi son talon d’Achille pour des usages intensifs. Difficile de vouloir utiliser le Raspberry Pi comme enregistreur vidéo en réseau (NVR), serveur (domotique ou autre), acquisition de données sans prendre des précautions (carte micro SD de très très bonne qualité, onduleur pour éviter toute coupure de courant, sauvegarder et / ou cloner la carte très régulièrement). Cela prive le Raspberry Pi de nombreuses applications industrielles même s’il existe quelques applications. En attendant le Raspberry Pi 4 qui sera peut être équipé d’un stockage à mémoire flash eMMC, il faudra se tourner vers le Compute Module, très difficile à se procurer.

Voilà pourquoi, dans certain cas, il est bon de sortir du verger des framboises pour aller voir ce qui se fait à coté 🙂

Trois cartes sortent du lot et totalisent le plus de téléchargement d’Armbian

asus TinkerBoard friendly arm nanopc t4 Raspberry Pi 3 Model B+ 2018
Désignation Orange Pi Zero Asus Tinkerboard / S Nanopc T4 de Friendly ARM Raspberry Pi 3 modèle B+
Budget < 15€ ~120€ ~120€ < 40€
SoC Allwinner H2+

Rockchip Quad-Core RK3288

Rockchip RK3399 BCM2837B0, Cortex-A53 (ARMv8) 64-bit SoC @ 1.4GHz
GPU Mali400MP2 GPU @600MHz

Quad-Core Mali GPU 4K@30hz H.264/H.265

Mali-T864
Sortie audio via carte d’extension

RTL ALC4040 CODEC

Jack 3,5mm

Jack 3,5mm Jack 3,5mm
Microphone via carte d’extension

via prise jack

x1
eMMC 16 GB 16 GB
RAM 256/512MB

2GB DDR3

4GB LPDDR3-1866 1GB LPDDR2 SDRAM
GPIO 1 x 23-pin 1 x 40-pin 1 x 40-pin 1 x 40-pin
Debug UART Oui Oui Oui Oui
CSI (caméra) x1 x1 13MPix/s max. x1
DSI (écran tactile) x1 x1
HDMI x1 x1 x1
USB 2.0 x1 x4 x2 x4
USB 3.0 x1
PCIe x1
SATA x1
Slot microSD x1 x1 x1 x1
WiFi 802.11 b/g/n 802.11 b/g/n 802.11a/b/g/n/ac 802.11 b/g/n
Connecteur IPEX Oui Oui
Bluetooth 4.0 4.1 4.2
Ethernet 10/100 10/100/1000 10/100/1000 10/100/1000
POE x1 Via carte d’extension
Dimensions 93 x 64 x 20 mm 100 mm x 64 mm
Alimentation micro USB 5V ou POE micro USB OTG 5V – 2.5A DC 12V/2A micro USB OTG 5V – 2.5A
Page produit Lire Lire Lire Lire

Comment choisir votre carte de développement compatible Armbian ?

La plupart des autres constructeurs utilisent des processeurs ARM du fondeur chinois Allwinner ou Rockchip. La famille longue comme le bras est consultable ici. Les drivers qui seront ensuite intégrés au kernel linux sont développé par la communauté sunxi-linux.

Si vous n’avez pas encore fait le choix de votre carte de développement alternative au Raspberry Pi, vous pouvez vous aider du status de développement. La liste complète des cartes supportées se trouve ici.

Supported. Toutes les cartes supportées officiellement. Je vous conseille de rester dans cette catégorie. C’est déjà tout une aventure de sortie du sentier Raspberry Pi. Autant mettre toutes les chances de notre coté ! J’ai retiré de la liste les cartes obsolète introuvables

WIP – Suitable for testing. Ce sont pour l’essentielle de nouvelles carte en cours de test. En général c’est une nouvelle génération de carte donc à priori, Armbian devrait fonctionner et gérer la plupart des équipements.

EOS – support Ended. Cette carte est obsolète. Armbian ne sera plus mis à jour pour cette carte. Il faudra fabriquer vous même votre image !

CSC – No Official Support. Armbian fonctionne d’après les retours d’utilisateurs mais elle n’est pas supporté officiellement par l’équipe de développement.

Inscrivez-vous à la newsletter hebdomadaire

Aucun spam et aucun autre usage ne sera fait de votre email. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Promos à ne pas louper

Donnez votre avis

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Domotique et objets connectés à faire soi-même