armbian-config sur Armbian, l’équivalent de raspi-config pour Raspbian

La version 5.27 d’Armbian introduit un outil de configuration appelé armbian-config. C’est presque l’équivalent de raspi-config sur Raspbian. Armbian pouvant fonctionner sur des mini PC de conceptions très différentes (Allwinner, freescale, actionsemi), l’outil ne prend pas en charge la configuration des périphériques matériels (caméra, GPIO,  I2C…).

Attention. Certaines modifications peuvent entrainer la destruction de votre système d’exploitation ainsi que la perte de vos données. Faites une copie de sauvegarde de vos données ainsi qu’un clone de votre système d’exploitation. De préférence, faites des essais sur un clone de votre système. Aucun support ne sera assuré pour cet article. 

Que peut-on configurer avec armbian-config ?

Ouvrez un Terminal ou connectez vous en SSH puis exécutez la commande sudo armbian-config. Cochez avec la barre d’espace Yes, I understand the risks (Oui, je comprend les risques) puis tapez sur la touche Enter.

 armbian-config accepter

Installer Armbian sur un disque SATA, clé USB, mémoire eMMC

Si vous venez de faire l’acquisition d’un Orange Pi équipé d’une mémoire eMMC (Orange Pi+ 2e,) ou d’un connecteur SATA, le menu Install permet de lancer l’outil d’installation d’Armbian sur un disque cible. L’outil est capable de détecter automatiquement le support connecté (mémoire NAND ou eMMC, disque SATA ou clé USB).

armbian-config install sata disk usb key

Connexion WiFi

La commande WiFi permet de configurer une connexion à un réseau WiFi. Cet outil est beaucoup plus pratique que de configurer manuellement la connexion.

Point d’accès WiFi (Hotspot)

Il est possible de configurer son mini PC pour qu’il puisse également servir de point d’acès WiFi. C’est très pratique pour étendre la porté de son réseau WiFi par exemple. Une caméra d’extérieure pourra servir de point d’accès à des objets connectés à base d’ESP8266 par exemple. Configurer hostapd n’est jamais facile. Ici, l’utilitaire s’occupe de tout. Il commence tout d’abord par vérifier que le matériel est compatible. L’Orange Pi+ 2e n’étant pas compatible, je n’ai pas pu tester la configuration.

Mise à jour du kernel et des packages

La fonction Hold permet de geler la mise à jour du kernel (noyau du système) et des package.

Installer des logiciels

La fonction Softy permet d’installer très facilement des logiciels utiles au quotidien

  • Samba, un serveur qui permet d’échanger des fichiers sur le réseau local avec un PC Windows, macOS ou un Raspberry. Lisez cet article pour aller plus loin
  • CUPS, pour le partage d’imprimante
  • TV headend, pour transformer le mini PC en serveur multimédia
  • Syncthing, un serveur personnel multi-plateforme
  • VPN server, un serveur VPN (Virtual Private Network)
  • minidlna, permet de partager sur votre réseau vidéos, musique, images…
  • Pi hole, un bloqueur de pub
  • Transmission, permet de transformer votre mini PC en serveur Torrent
  • ISPConfig permet de transformer votre mini PC en serveur Web, mail très puissant

C’est un bon début, mais il manque encore quelques outils importants : serveur VNC pour la prise en main à distance (lisez ce tutoriel pour savoir comment faire) et probablement le plus important, retroPi pour transformer l’Orange en console de retro gaming ;-).

armbian-config softy samba cups tvheadend minidlna ispconfig vpn

Outils de surveillance et de diagnostic

Monitor permet de surveiller plusieurs paramètres système. Par exemple, la charge CPU, la fréquence, la température.

armbian-config monitoring cpu

Il est possible d’envoyer un rapport de diagnostic à l’équipe de développement d’Armbian.

L’option Lowlevel permet d’activer ou de désactiver les messages bas niveau sur la console.

L’option Booting est réservée aux plus expert d’entre vous. Elle permet de modifier les paramètres u-boot (qui gère le démarrage du système).

armbian-config u-boot

L’option network permet de modifier le fichier de configuration /etc/network/interfaces.

armbian-config network configuration

Configuration du démarrage

L’option Services permet de choisir les services qui doivent être lancés (ou pas) au démarrage du système.

armbian-config services demarrage

Ce qui n’est pas encore pris en charge

Certains fonctions sont encore absentes de l’utilitaire. Par exemple, rien du coté de la gestion du clavier. Il faut encore continuer à utiliser la commande dpkg-reconfigure keyboard-configuration. Il en va de même pour la configuration de la sortie vidéo. Il faut encore utiliser la commande h3disp pour choisir la résolution d’affichage.

Inscrivez-vous à la newsletter hebdomadaire

Aucun spam et aucun autre usage ne sera fait de votre email. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Tags: